Optimisez la position du nichoir

  1. Les matières premières de l'abeille solitaire
  2. Le positionnement du nichoir
  3. La hauteur du nichoir
  4. L'odeur de sécurité
  5. Timing

Les abeilles solitaires et sociales (bourdons) sont partout en France - à la campagne (dans les terrains agricoles ou sauvages) dans les jardins et en ville.  Dans certains endroits, où le traitement des champs est constant, les jardins sont leur dernier refuge.

Quand nous décidons de les aider, les-abeilles-prennent-refuge nous nous portons volontaire pour devenir les anges-gardiens des abeilles sauvages. Les fleurs, les espaces qui aident les abeilles à se nicher sont aussi au cœur de l'activité. En prenant la décision de mettre en place un nichoir à abeille artificiel (même bien conçu), on ne peut pas forcer une abeille sauvage de venir ou de rester sur notre terrain.  Par contre nous pouvons développer notre empathie pour l'abeille femelle qui traverse notre terrain au point que quand elle passe, elle va se sentir en sécurité, et va décider d'y faire son nid.   Sa décision d'adopter le nichoir va dépendre de plusieurs facteurs, et il faut faire une sorte de bilan - il faut que nous pensions comme l’abeille qui a ses priorités, ses besoins et ses craintes.  Je l'ai fait et voici la liste des facteurs qui, pour moi, comptent pour une abeille.

Les matières premières de l'activité de nidification

  • De la nourriture adéquate au moment de l'émergence de l'abeille et pendant la durée de la phase adulte de nidification (4 à 8 semaines pour une espèce d'abeille solitaire donnée),fleur-sauvage
  • Des espaces et des dimensions correctes pour un nid quand une abeille est en train d'en chercher, etabeille-qui-cherche-son-nid
  • De la matière pour construire leurs nids - de la terre humide avec de l'argile pour les abeilles maçonnes, des feuilles de plantes bien épaisses, comme celles des rosiers pour les abeilles tapissières.l-eboue-pour-les-abeilles-maconnes

Le positionnement du nichoir

Dans le mode d'emploi fourni avec mes nichoirs, je parle de placer ou de positionner le nichoir très simplement:

  • Sur une façade ou un rebord de fenêtre
  • Diriger vers l'Est ou Sud/Est.

Ce qui n'est pas explicite, mais implicite dans ces instructions, c'est de choisir un endroit où le nichoir n'est pas trop exposé au soleil ou à la pluie. Par exemple, un nichoir placé sur le bord d'une fenêtre ou accroché sur un bâtiment est souvent protégé par le toit, du soleil du midi et de la pluie.protection-du-toit

J'ai aussi parlé du fait qu'il est important d'éviter les extrêmes de température et d'humidité d'où la nécessité d'avoir un abri correctement conçu. Mais il est également important d’éviter que son extérieur soit exposé à ces extrêmes,  car on ne peut traiter le bois pour le rendre plus étanche. Heureusement pour soutenir nos objectifs de repeuplement, nous ne laisserons pas les nichoirs artificiels en place toute l'année. On les retire après la nidification et le décès des adultes. En les mettant dans un endroit calme (comme une dépendance, un garage ou même à l'intérieur de la maison) on va - pour les abeilles maçonnes - réduire le risque posé par la chaleur ou l'humidité excessive sur les larves, pendant l'été.

Après avoir observé les abeilles autour des nichoirs pendant plusieurs saisons, j'ai aussi vu qu'elles inspectent les nichoirs avant de décider d'y faire leurs nids. Elles vont même aller à l'arrière du Chalet ou du Dortoir pour voir s'il y a des trous (accès pour une guêpe solitaire). Cette inspection de la construction et de l'exposition du nichoir est prioritaire pour les femelles. Les jeunes larves seront ainsi mises hors de portée des parasites qui attaquent les nids.

Elles vont également éviter de nicher dans un endroit qui est à l'ombre le matin - le soleil levant est après tout son stimulant, sa caféine. Donc pour augmenter encore vos chances d'attirer les femelles et les encourager à venir dans vos nichoirs, nous allons raffiner la liste, évitez de mettre le nichoir :

  • Entièrement à l'ombre
  • Entièrement exposé au soleil (qui dans certains cas extrêmes risquent de rétrécir les tiroirs du dortoir)
  • Excessivement exposé à la pluie ou au vent.
  • Attaché aux arbres (pour raison 1 2 et 3) mais également car il est difficile pour les abeilles de trouver leurs repères parmi les feuilles.

La hauteur du nichoir

La plupart de mes nichoirs sont placés entre 1,50 et 3 mètres du sol ou sur le bord d'une fenêtre au premier étage. Si les abeilles ne sont pas trop réveillées, pas assez chauffées le matin ou même fatiguées à la fin de leur saison, la hauteur est un avantage.

nichoir-a-abeilles-placement

La hauteur est aussi utile si votre seul endroit est fréquenté par les petits êtres humains et les animaux domestiques comme autour d'une porte.  Cela va éviter d'être dans leur trajectoire de vol, où le pire qui peut se produire est que ces abeilles farouches soient gênées par votre présence.

L'abri central placé dans un verger ou champ est plus bas (à 1 mètre du sol).  Le défi avec les nichoirs assez bas est que les fourmis sont attirées par les miettes de pollen qui tombent juste devant l'entrée des nichoirs dans l'abri central et qui peuvent les inciter à raider les nids qui ne sont pas encore fermés. Sur un mur en hauteur les fourmis ont plus de mal à faire la liaison entre les miettes par terre et l'activité dans les nichoirs à abeilles placés plus haut.

L'odeur de sécurité

Même si elles sont solitaires (et par définition ne forment pas de colonies) les abeilles maçonnes - comme certains espèces d'abeilles terricoles - choisissent de nicher près des activités de leurs sœurs et cousines. L'odeur des cocons éclos va également suggérer à une abeille que l'endroit a été une zone de sécurité pendant la phase larve. Il suffit qu'une abeille vienne faire son nid dans le nichoir pour que l'année suivante les abeilles qui traverseront votre terrain soient plus motivées à rester et votre population augmentera considérablement, ceci d'année en année.

males-et-femelles

Timing

Malheureusement, même si nous mettons toutes les chances de notre côté, le dernier facteur - et probablement le plus important - est le timing. On ne peut pas savoir quand les femelles qui cherchent un endroit pour faire leur nids, traversent notre terrain. Cependant, nous savons que la phase de nidification des abeilles de printemps, va normalement commencer dès la troisième semaine de Mars pour l'Osmia cornuta.  L'émergence pour l'Osmia rufa est normalement mi-Avril.  La saison de nidification va se terminer respectivement 6 à 8 semaines plus tard pour les deux.

Si les nichoirs sont placés tard après le début du Printemps, les espèces d'abeilles solitaires seront différentes, plus rares, mais également aussi importantes pour la pollinisation des fleurs de la saison. Les abeilles tapissières par exemple sont tout aussi fascinantes dans leur façon de créer leurs nids avec des rondelles et des morceaux de feuilles. Elles aussi ont besoin de nids de mêmes dimensions.

24 réflexions au sujet de « Optimisez la position du nichoir »

  1. Merci pour toutes ces informations. Je n’ai placé mon dortoir qu’en Juin, et n’ai pas eu le plaisir d’héberger d’abeilles solitaires. Je me tiens prêt pour la saison prochaine.

    Cordialement,

    Patrick Fréchet.

    1. Bonjour Monsieur Fréchet,
      C’est dommage que vous n’ayez pas eu d’abeilles tapissières en juin (qui sont assez farouches) ou autres visiteurs, mais ce n’est qu’une question de temps. Merci d’avoir investi dans ce projet.
      Cordialement,
      Paul.

  2. Sitôt reçu votre message, je suis allée chercher le nichoir installé dans le verger. Je suis contente car quelques tunnels sont bouchés (8 sur 20). Un autre nichoir, fabrication »maison », avec une cannette et des tiges de roseau n’a rien donné. J’envisage de mettre le nichoir dans une dépendance, mais j’ai un doute pour l’hiver car il n’y a aucun chauffage. Ne risque t il pas de faire trop froid si l’hiver est très rigoureux?
    Merci pour vos conseils. Cordialement. Dominique

    1. Salut Dominique,
      C’est une excellente nouvelle! J’espère que vous avez eu l’occasion de passer voir la Zone d’Osmiculteur avec vos accès pour comprendre ce qu’il faut faire pendant la phase nettoyage. C’est essentiel pour maintenir la population d’abeilles maçonnes en bonne santé et de réduire les parasites.
      Les abeilles n’ont rien à craindre du froid – effectivement leur sang, comme beaucoup d’insectes, ne contiennent pas d’eau mais une forme de glycol (antigel). C’est pour ça qu’elles ont survécu dans la nature pendant l’hiver bien avant notre arrivée sur la planète. Cependant, oui, il faut éviter de les garder dans un endroit pendant l’hiver ou cela peut créer un effet serre – si c’est le cas elles vont émerger en février ou mars et ne vont pas trouver aucune fleurs pour se nourrir. Vous allez trouver plus de conseils sur le stockage sur la page ‘Préparation des Cocons’ pour mieux choisir votre endroit.
      Quand vous comptez vos cocons (et vous estimez le nombre de femelles), n’oubliez pas de faire le calcul des besoins de vos futures abeilles. Vous pouvez également améliorer vos abris « fait maison » et chercher les roseaux appropriés dans la nature (Update février 2014: voir les conseils sur l’article Le temps des Roseaux).
      Cordialement,
      Paul.

  3. Merci pour ces conseils.

    Un chalet a été installé mi-mai entre des roches surélevées du sol , direction est/sud-est.
    Malgré quelques traces de fabrique d’abeilles maçonnes, c’est semble t-il, trop tard.
    Vivement la saison prochaine !

    Gaëtan Prouteau

    1. Bonjour Monsieur Prouteau,
      Souvent les abeilles maçonnes les plus actifs en mai sont les Osmia rufa. Leur vie est assez précaire – en comparaison des Osmia cornuta – car les parasites qui cherchent d’abord les d’O. cornuta sont déjà présente à la fin d’avril – la vie des O. rufa est donc très difficile. On peut trouver beaucoup de mouches de l’espèce Cacoxenus indagator (une cousine de la mouche de vinaigre) dans leurs nids qui sont liées à la destruction ou la destruction partiale ou entière des nids une fois entrée.
      Pensez à chercher les roseaux pour votre prochaine saison car elle sont plus fort et légèrement plus accueillant pour les nid d’abeilles si vos pailles en papier sont abimés (update: voir les conseils sur l’article Le temps des Roseaux).
      Cordialement,
      Paul.

  4. Moi aussi, j’ai réagi un peu tard quand j’ai vu, rebouché pour la 2ème année, un petit orifice sur ma porte de cuisine. Votre nichoir a donc été installé non loin et il était visité 3 jours plus tard et fermé. Puis un 2ème tube mais inachevé et ce fut tout, mais je tâcherai d’être meilleure la saison prochaine. Je suis motivée.
    Mme Th. Vanpoulle

    1. Bonjour Madame Vanpoulle,
      Ce n’est grave si vous avez commencé un peu tard. L’essentiel est que votre terrain est saine et accueillant pour ces précieuses abeilles. Je suis content que vous avez eu du succès quand même. La bonne nouvelle aussi est (même si vous avez un tunnel de cocons) que les abeilles vont commencer à se multiplier en 2014 et votre terrain va devenir une sanctuaire pour eux.
      J’espère que vous aller trouver le temps avant mars 2014 pour passer voir les instructions dans ‘la Zone d’Osmiculteur‘ avec votre connexion pour bien comprendre le soutien nécessaire pour aider votre population.
      Bien cordialement,
      Paul.

  5. Bonjour Paul,

    J’ai oublié de nettoyer le dortoir. Installé en juillet 2013 j’ai une seule galerie bouchée. je l’ai placé dans une dépendance fermée jusque maintenant. Puis encore le nettoyer ? N’est ce pas trop tard ?

    1. Bonjour Christine,
      Il n’est jamais trop tard – l’essentiel est d’empêcher l’écologie parasitaire de se développer ou de forcer les abeilles à traverser les cellules pleines d’acariens. Il faut juste éviter – pendant que vous êtes en train de faire le nettoyage – de laisser les cocons au chaud dans la maison trop longtemps (pas plus de 3 heures) car on ne veut pas les réveiller avant que les fleurs soient bien présentes à l’extérieur.
      Paul

  6. Je pense que j’ai une colonie d’abeilles maçonnes qui sont venues dans la poutre de la fenêtre, je ne sais pas ce que je dois faire, elles sont actives toute la journée à entrer et sortir de cette poutre. Elles ont fait elles-mêmes les trous, j’ai plein de sciure sur la fenêtre.
    Est-ce que vous pensez que ce sont bien des abeilles maçonnes ou abeilles sauvages ?
    Nous avons un jardin avec des arbres fruitiers et cette année, il y a eu beaucoup de fruits, vous pensez qu’elles y sont pour quelque chose ?
    Un petit renseignement me ferez plaisir.
    Une question : Comment faire pour qu’elle revienne mais plus dans cette poutre car la maison n’est pas à nous et nous n’aimerions pas que cette poutre soit abîmée ????
    Merci pour votre réponse.

    1. Bonjour Geneviève – ce que vous mentionnez (le sciure etc.) m’a l’air d’être fait par les abeilles charpentières. J’ai écrit des conseils en bas de la page ‘trous bouchés’. … et oui, en remplissant leurs nids de pollen et nectar pour elles pollinisent d’une manière importante, surtout si vous avez l’espèce Xylocopa violacea – la plus grande espèce d’abeille charpentière en Europe.

  7. Bonjour,

    J’ai bien reçu mon dortoir aujourd’hui, je suis super contente !
    Je vais l’installer cette semaine en espérant que quelques abeilles solitaires s’y plaisent même si c’est trop tard pour les abeilles maçonnes…

    Je vous remercie,

    Marie

    1. Il y a toujours les abeilles tapissières qui cherchent les espaces pour faire leurs nids (à partir de juin jusqu’à septembre). Elles sont plus rare mais leurs aller-retour avec les rondelles coupés des feuilles et pétales de rosiers ou feuilles des glycines sont fascinante à voir.
      Bonne chance!

  8. Bonjour Paul,
    Voyant le temps trop chaud, j’ai mis à l’abri le dortoir. Il y a 6 tunnels bouchés… C’est un début. Faut dire que je ne l’ai pas vraiment bien placé cette année. Je le placerai différemment la saison prochaine. Je suis enchantée de vous avoir rencontrer. Cela m’a donné une autre ouverture aux abeilles. Je ne voyais que les Bourdons et les abeilles familières. Je voyais différents bourdons sans m’y attarder mais pourtant… je sentais qu’il me manquait vraiment un savoir… Merci pour cette rencontre. Je vous tiens au courant pour la suite des aventures. Je pense déplacer le nichoir, je dois lire vos conseils tranquillement…
    Je parle de vous un peu partout. C’est super votre travail. Merci pour tout le monde. Sylvie

  9. Bonjour,

    Je pense à positionner un dortoir contre un poteau en bois d’un abris extérieur ouvert couvert par des tôles. Le claquement de la pluie (bruit) contre la tôle est-il dérangeant? Le dortoir sera moins à l’abri du vent que sur un rebord de fenêtre, mais si non l’emplacement semble bon! Qu’en pensez-vous?

    Bonne journée,
    Gregor,

    1. Bonjour – c’est une bonne idée pour un toit. Je n’ai pas d’évidence que mes abeilles sont dérangés par le bruit en générale.

  10. Bonjour, j’ai placé un petit hôtel à insectes l’an dernier. face au levé du soleil. à côté de ma porte fenêtre +-1M60 (passage fréquent) – j’avais observé avant cela que les abeilles cherchaient les cavités du mur et l’intérieur des lattes des volets; l’emplacement était donc idéal.
    Malheureusement, les trous formés dans l’hôtel (15)n’était pas pourvus de « tunnels » et les abeilles ne semblaient pas s’y installer, j’ai donc introduit des morceaux de chalumeaux (pailles en plastique) dans chaque trous. …et ça a marché! (seuls 2/3 trous étaient vides).
    Combien de temps mettent elles pour éclore? …car début du printemps, rien n’avait encore bougé (j’ai pris la liberté de sacrifié une paille pour observer l’état des larves : elles bougeaient encore) puis du jour au lendemain les abeilles ont fait leur réapparition …les pailles sont à présent vidées (par qui ?) et elles ont de nouveau recommencé leur processus de ponte.
    pouvez-vous m’en dire plus?
    merci

    1. Le timing de l’éclosion va dépendre de l’espèce qui a occupé vos pailles – surtout quand ces abeilles ont fait leur nid l’année dernière – car leur progéniture vont émerger à la même période l’année après. Par exemple si vous n’avez pas eu les abeilles de printemps et vous avez installé les pailles au début de juin les cocons d’abeilles vont probablement éclosent fin mai/juin pour répéter le même cycle annuel.
      Si vous avez des insectes qui sont toujours en phase larve (et pas cocon) en avril, vous n’avez pas des abeilles de printemps car elle passent la phase d’hibernation en phase cocon et sont déjà adulte à l’intérieur. C’est aussi possible que s’il y des larves sans capsule épais qui bougent à l’intérieur, vous avez des guêpes solitaires – qui sont d’ailleurs sont bénignes.

  11. Bonsoir
    si j’exécute le pondoir moi-même , pourriez-vous me donner le diamètre du trou à forer , je crois que pour la profondeur , il s’agit de plus ou moins 9 centimètres .
    merci de votre réponse.

    1. Bonjour.
      Utilisez un foret de plus de 8mm et faites les trous d’au moins 12cm. Ne faites jamais de trous dans le bois sans mettre du papier Kraft à l’intérieur, car sinon ça va devenir une cimetière pour la population dans moins de deux ans à cause des nuisibles. Malheureusement un groupement de 10+ tunnels va attirer les mouches, coléoptères, acariens et guêpes parasitaires, qui cherchent les nids d’abeilles solitaires, donc faites-le correctement.
      Suivez le lien et trouver le titre « L’exigence des abeilles femelles » pour plus d’informations.
      Alternativement, obtenez un petit Chalet avec des tubes en cartons si vous voulez vraiment les aider car vous aurez les explications beaucoup plus approfondis dans la Zone d’Osmiculture + des alertes + un Forum si vous investissez un petit somme dans notre projet.

  12. Bonjour,
    des petites abeilles coquines et visiblement sociales plutôt que solitaires ont investi un nichoir à mésanges dans notre jardin (qui, elles, nous ont boudé ce printemps). Ce nichoir est placé sur notre cabanon à outils…
    Je n’ai pas envie de les en déloger, c’est une belle surprise, mais faut-il prendre quelques précautions ou même en essaim, elles restent pacifiques sans véritable menace ? Elles me semblent pas mal agitées quand je vais chercher mes outils… je ne voudrais pas voir mes enfants attaqués par une nuée d’abeilles furieuses et défensives s’ils jouent à proximité.
    Merci de vos conseils !
    Toute belle journée,
    Marie

    1. Vous avez peut-être un nid de Bombus hypnorum. Ces abeilles sont connues pour leur adoption des nichoirs de mésanges ou en hauteur. En Angleterre leur nom commun est le ‘Tree Bee’ (abeille de l’arbre).
      Elles ne sont pas du tout agressives en dehors du nid et je serais étonnés si vous avez des problèmes approchant le cabanon. Cependant comme pour les mésanges il faut juste laisser l’intérieur du nid tranquille et être heureux qu’elles soient chez vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *