Archives de catégorie : Nichoir à Abeilles

Le Temps des Roseaux

En automne et en hiver quand les plantes ne poussent plus, c'est le moment de récolter vos roseaux. Les tiges du 'Renouée de Japon' sont relativement sèches (la sèvre est descendue dans les racines) et celles des ombellifères sont mortes. Pour l'Osmiculteur c'est le moment de prendre les sécateurs, un sac et faire une balade dans la nature.

recolte-des-roseaux-en-hiverImportance et utilité des roseaux : à part les trous faits par les xylophages ou les fissures dans les rochers, les roseaux et tiges moelleuses qui se trouvent plier par le vent dans les haies au bord des champs et des bois, sont le choix des abeilles solitaires dans la nature. Elles cherchent les cavités pour créer leur cellules de pollen et nectar et pour leurs progénitures. L'exploitation, la stérilisation des terrains et l'élimination des haies vont sévèrement réduire ces milieux naturels et c'est pourquoi nous les accueillons dans nos bâtiments.

Les ombellifères : on peut les trouver facilement au bord des chemins moins taillés dans la campagne. Ils ne faut pas les couper avant qu'elles sèchent (la sèvre a une réputation d'être toxique - au moins pour les bestioles) car elles pourrissent rapidement avec l'humidité. Elles sont rarement en grande quantité, mais on peut trouver deux ou trois cavités utiles dans les plus grands spécimens d'un mètre cinquante. Elles sont assez fragiles et il faut vérifier qu'il n'y a pas de trous dans ces cavités. A cause de leur fragilité il est conseillé de les cueillir entre septembre et novembre avant que le vent les casse et gel dégrade les parois formés entre les nœuds. Après cette période il faut tourner votre attention au Renouée du Japon.

Le Renouée de Japon

renouer-de-japonC'est une plante invasive qui est un vrai casse-tête pour les cantonniers et les jardiniers. Ses racines vont loin dans la terre et sont très difficiles à éradiquer.  Dans plusieurs pays c'est illégal de cueillir leurs graines et/ou de les transplanter. Nous trouvons cette plante dans les zones désaffectées, les vieilles déchèteries, au bord des bois communaux ou à côté des lignes de chemins de fer. Cependant cette plante a deux qualités à noter - une source de nectar à la fin de l'été et le fait que c'est la plante idéale pour les tunnels d'abeilles solitaires ; on peut non seulement trouver des dimensions de tunnels parfaits pour les abeilles maçonnes et autres, mais les parois sont assez épaisses pour protéger leurs larves. Au moment du nettoyage des tunnels nous pourrons assez facilement en fendre ses murs pour voir à l'intérieur du nid sans en endommager le contenu. C'est à la fin de novembre que les tiges de renouée de Japon soient bien morts et la sèvre est partie.

Les dimensions idéales

Les abeilles solitaires du printemps (comme l'Osmia cornuta) peuvent remplir des roseaux de 30cm avec leurs cocons, mais 12 à 20 cm est suffisant.  Pour la largeur de l'intérieur du tunnel, 7 à 10 mm est parfait mais pour les roseaux qui ont plus de 2 mètres de longueur, le bas des tiges est toujours plus large en diamètre que le haut donc, en coupant judicieusement, on peut récolter entre 3 et 6 tunnels par tige de différentes dimensions.  Les abeilles sont capables de faire leurs nids dans des tunnels jusqu'à 20 mm de diamètre en créant deux ou même trois cellules côte à côte, mais seulement si le tunnel est assez long (15 cm+).

L'âge et la couleur des tigesage-des-roseaux_

Dans un bosquet de Renouée du Japon qui n'a pas été touché par un Osmiculteur, nous pourrons constater que les tiges de ces roseaux sont de couleur bordeaux à beige avec de l'écorce qui s'écaille.  La présence du bordeaux signifie que la tige ayant poussé pendant la dernière saison va produire des tunnels qui tiennent leur forme quand ils sont serrés dans les nichoirs. Quand les écailles se manifestent, la tige est morte.  La couleur va blanchir au fur et à mesure et après quelques années la tige se désintègre, les parois sont moins solides et les tunnels sont plus fragiles.

Les précautions et la coupe

Étant une plante invasive, la récolte des roseaux bordeaux se fait avec précaution, pour ne pas transporter les graines ni les racines chez soi. En collectant les roseaux en hiver le risque de transmission va être réduit, car toutes les graines sont détachées des tiges.

sac-de-roseauxPour couper, nous allons faire la première coupe autour du premier ou deuxième nœud hors-sol (pour bien laisser les racines en place), et suivre la tige vers le haut jusqu'au point ou la tige n'est plus droite et commence à se brancher.  C'est la zone de la plante où normalement les fleurs se produisent et la tige n'est plus droite et est de petites dimensions - les dimensions internes sont insuffisantes et surtout trop courtes pour les abeilles de printemps (5mm ou moins). La deuxième coupe de la tige sera faite à ce point là.

Après avoir couper une tige longue de 1 mètre - qui n'a pas de racines ni de graines - on peut faire des fagots et les transporter chez soi hors du froid pour tailler des tunnels individuels. En partant de la zone prenez soin d'éviter le transfert de graines chez vous, particulièrement si la zone de récolte est boueuse.

La taille du tunnel.

A l'intérieur du nœud il y a une paroi qui va servir comme le mur arrière du tunnel.  Sur la structure de la plante cette paroi est légèrement courbée vers le sol - quand le tunnel est à l'horizontale cette courbe est parfaite pour le premier stock de pollen ; l'abeille n'a pas besoin de façonner une surface courbée en terre, ce qui est le cas avec la plupart des tunnels artificiels. C'est pourquoi les abeilles adoptent les roseaux rapidement et nous trouvons une densité de cellules supérieure aux tunnels en papier ou en carton.

secateurs-coupant-roseaux-pres-de-paraois

Pour la coupe finale, notre objectif est de finir avec le maximum de tunnels de bonnes dimensions à mettre dans le Chalet. Avec le bas de la tige dans une main, nous allons couper (coté concave) à 5 mm du nœud - la solidité de la structure de la paroi va rester intacte.

secateurs-coupant-roseaux-au-milieu-d-un-paroiOn va continuer à couper des longueurs entre chaque nœud en s'assurant que chaque tunnel est au moins de 12 cm + et fermer d'un coté par un paroi intérieur. Si la longueur d'une cellule (entre deux nœuds) est moins de 12 cm nous avons l'option de couper après un nœud et casser la paroi du milieu (avec un crayon) pour faire un tunnel plus long. Vérifiez que ce paroi est bien éliminé pour ne pas gêner l'abeille et également que l'entrée du tunnel est propre sans bavures.

Notez qu'après une période pluvieuse les roseaux peuvent contenir de l'eau et il est judicieux de ne mettre que des roseaux secs dans votre nichoir. Par contre il est conseillé de faire la coupe finale avec les sécateurs avant que les roseaux perdre une certaine  souplesse (causée par l'humidité). Il est  possible de les couper avec une scie sauteuse.

La mise en place dans le chalet

Dès que tout est coupé et relativement sec, vous pouvez préparer vos abris pour le printemps, mais attendez l'arrivée des premiers abeilles (ou l'alerte de printemps) avant de mettre le nichoir dehors, pour offrir les nids les plus secs aux abeilles.

chalet-avec-renouer-de-japonN'oubliez pas que bien calculer la quantité de tunnels nécessaire pour chaque femelle que vous gérez, à 30cm par femelle (pour le détail de ces calculs rendez-vous dans la Zone d'Osmiculteur).

Vous voulez remplacer vos tunnels en papier par des roseaux,  j'ai un stock limité, ainsi que de nombreux chalets.