Protection des larves du Dortoir

A la fin mai/début juin, quand la plupart des nids d'abeilles maçonnes du printemps sont terminés et que les abeilles sont de moins en moins présentes nous pouvons retirer un par un les tunnels détachés des Chalets et les mettre hors de porté des parasites et prédateurs. Cependant, l'Osmiculteur doit faire un bilan de ses Dortoirs pour décider de ce qu'il va faire.

Les tunnels des Dortoirs présentent peu d'accès aux parasites une fois les tunnels bouchés. Les monos (les guêpes parasitaires) ont leur accès bloqué. Elles ont du mal à accéder aux cotés des tunnels pour repérer les larves.

Les mouches "sournoises" de Cacoxenus indagator vont continuer à attaquer les nids à travers le bouchon en terre en utilisant leur deuxième caractéristique surprenante - le gonflement de leur tête (voir la vidéo de mouches en train d'émerger) dans les fissures.

Si vous avez toujours des abeilles qui travaillent et comme vous ne pouvez pas encore retirer les tunnels individuellement comme pour les tunnels détachés, surveillez leurs activités et retirez le nichoir au plus tard au début juillet.

Également surveillez l’état des nids déjà bouchés.  Les mouches vont continuer d'essayer de créer des brèches dans les bouchons jusqu'à la fin Juin.  Si vous gardez en place un Dortoir - pour attendre la fin du travail d'une abeille maçonne dans un autre tunnel - vous pouvez reboucher les petits trous faits dans les bouchons avec de la terre humide pour empêcher des attaques supplémentaires à l’intérieur en attendant la fin de la saison des maçonnes.

Donc, selon la proportion des tunnels bouchés à la fin mai/début juin, il y a trois situations possibles :

  1. Les tunnels du Dortoir sont bouchés et nous ne voulons aider que les abeilles maçonnes : c'est la fin de votre saison, décrochez le dortoir et mettez-le en lieu sûre.
  2. Tous les tunnels du Dortoir sont bouchés et nous voulons aider les espèces de l'été (les tapissières ou cotonnières) : Mettez un autre dortoir ou un Chalet en place.
  3. Quelques tunnels du Dortoir sont bouchés et nous voulons aider d'autres espèces d'abeilles solitaires de l'été : laissez vos dortoirs en place jusqu'à la fin de l'été, mais surveillez les brèches causées par les parasites, ainsi que le taux de chaleur. (Les larves peuvent cuire!). En cas de doute relisez l'article sur l'optimisation de la position du nichoir.

Retournez à la page de l'Osmiculteur.

7 réflexions sur « Protection des larves du Dortoir »

  1. Merci de vos conseils et de nous faire partager votre savoir..
    J’ai commencé avant l’envol des insectes à fendre les tiges occupées dans mon hôtel.
    J’y ai fait des découvertes impressionnantes sur les occupants.
    Certains tubes avaient été parasités et il y avait des pupes de je ne sais quelles bestioles.
    J’ai pu voir des acariens vivant groupés. C’est incroyable;
    Je remplace petit à ptit les tubes utilisés par des nouveaux bien secs.
    A bientôt pur mes nouvelles découvertes.
    Renée

  2. Bonjour,
    J’avais laissé mes tubes de diverses plantes en place dans mes hôtels. Ayant constaté quelques dégâts j’ai ouvert des tubes. Ils ne sont pas aussi pleins que ceux de votre nichoir car des larves ont disparu. J’ai nettoyés les cocons d’abeilles pour les conserver à l’intérieur dans un endroit non chauffé.
    Mais certains tubes non fermés car pas pleins, contenaient des cocons de Isodontia mexicana. J’ ai regroupés les tubes fendus dans un bocal sans sortir les cocons des loges . Pensez-vous que les adultes naîtront si je garde le bocal fermé d’un film plastique dans une pièce non chauffée?
    La découverte de vos dortoirs m’a beaucoup apporté et je vous en remercie encore.
    Attendons la sortie des bestioles pour nous remplir les yeux et les oreilles aussi.
    Bien cordialement
    Renée

    1. <bonjour,
      Je continue à surveiller et hier j'ai ouvert deux cocons d'osmie cornuta trop fermes à mon idée. Ils étaient remplis d'asticots blancs . la boîte qui les contenait n'a pas eu de mouches ni autres insectes. Comment cela a pu se produire?

      1. Si ça contient des asticots blancs, c’est peut-être le résultat d’une guêpe chalcidienne (le mono). Elles vont attaquer les nids vers juin ou juillet. Est-ce que c’est possible que vous avez laissé ce nid (dans un tunnel détaché) exposé pendant l’été? Il est conseillé de retirer les nids bouchés fin Juin ou soit tout de suite si c’est après la fin Juin car ces guêpes sont très dangereuse pour la population.

    2. Avec toute l’écologie parasitaire qui attaque les nids abeilles c’est normale qu’il n’y a pas beaucoup de nids intacte à la fin de l’été, c’est pour cette raison que j’ai décidé de retirer toutes les nids bouchés du jardin fin juin (au moins si je veux plus d’abeilles).
      Quand les gens me parlent d’Isodontia mexicana, toute de suite je sais qu’ils n’ont pas retiré leurs tunnels (ou Dortoirs) car cette espèce de guêpes va nidifier en juillet ou aout. Pour la plupart des guêpes et des abeilles de l’été, elles passent leur hiver en phase larve (souvenez-vous que nos abeilles maçonnes sont déjà adultes pour êtres opérationnel dès que le printemps arrive) et il n’y pas de risque que les I. mexicana émergent au printemps.

  3. Bonjour
    Je viens de lire les commentaires et je viens de me dire que j’agirai autrement pour la saison qui arrive. En effet, j’ai en levé mes nids en septembre et en faisant le nettoyage, j’ai retiré des parasites. En enlevant mes tubes de renoué du Japon remplis au fur et à mesure, je pourrai encore en préserver plus. Vu que la mouche sait entrer à travers les bouchons, cela parait important de enlever le plus rapidement possible. Mais comment les “stocker” dans les meilleures conditions? Enfermés hermétiquement, cela ne me semble pas idéal. J’ai pensé que dans une sorte d’armoire à fromage, ce qui permettrai aux tubes de rester à la température extérieure, ventilé et à l’abri des parasites, jusqu’à la période de nettoyage. Qu’en pensez vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les abeilles sauvages, solitaires et natives