Les 12 premières questions souvent posées

Pour beaucoup, c'est une surprise, même un choc d'apprendre que l'abeille à miel n'est pas la seule espèce d'abeille présente en France. Voici les questions les plus fréquemment posées.

A quoi servent les abeilles sauvages/indigènes? A la pollinisation des fruits, des légumes et des fleurs. Nous appelons les abeilles solitaires et les bourdons, les abeilles indigènes.

Combien d'espèces d'abeilles indigènes y-a-t'il ? 860 espèces en France (selon l'ONF); un total de 2,500 en Europe; 4000 aux États-Unis et plus de 20,000 mondialement. Approximativement 90% des espèces sont solitaires et de ces solitaires, 30% nichent hors-sol.

Les abeilles solitaires forment-t-elles les colonies? Non - elles peuvent former les 'agrégations'.  Les individus de certaines espèces expriment une préférence de vivre (se nicher) côté à côte pour des raisons de sécurité, de matières, d'endroits de nidification ou l'abondance de la nourriture. Elles donnent l'impression de travailler ensemble, mais si vous les observez de près, vous allez voir qu'il y a plusieurs trous d'entrée (dans la terre ou dans les espaces hors sol).

Leurs nids sont fait comment? Les abeilles solitaires font leur nids dans les tunnels en séquence en fabriquant des cellules l'une après l'autre. Ce n'est pas en parallèle comme les alvéoles des abeilles sociales où plusieurs membres de la colonie peuvent travailler côte à côte. L'exigence de la largueur va décourager les abeilles sociales et les guêpes sociales de s'installer dans les nichoirs à abeilles.

Font-elles du miel? D’abord comprenez ce qu’est le miel : c’est la nourriture d’une colonie d’abeilles à miel – souvent Apis mellifera en France – qui est stocker pour l’hiver quand il y a une absence générale de nourriture (les fleurs). Le miel en tant que produit final, est le résultat d’un processus de digestion du nectar butiné qui a subit une réduction de l’eau par évaporation jusqu’à 11% (approx) pour éviter que des cristaux d’eau se forment pendant l’hiver. Une abeille solitaire ne va pas vous donner de miel.

Si elles ne font pas de miel comment vont-elles survivent l'hiver? Comme beaucoup d'insectes elles ont plusieurs phases dans leur cycle de vie. Typiquement : adulte, œuf, larve et cocon (où la larve va se transformer en adulte). Mes abeilles passent l'hiver en phase cocon. La phase cocon débutera à la fin de l'été.

Qu'est-ce qu'elles font avec le nectar ?  Le nectar (plus le pollen) qui est butiné est simplement stocké comme les boules de pain dans les cellules discrètes ; quand il y a suffisamment de nourriture l'abeille solitaire femelle va pondre un œuf qui va éclore dans les 3 à 5 jours qui suivent. La femelle va fermer la cellule avec la matière choisie par son espèce.  Tout de suite après, elle va recommencer une autre cellule, gallérie ou tunnel.

Pour ces abeilles, à quoi ça sert le pollen et le nectar ? En gros le pollen qui est constitué de protéine, est utilisé pour construire le corps de la larve (et éventuellement l'abeille); le nectar va fournir le sucre ou l'énergie. J'ai rédigé une page sur pourquoi les abeilles solitaires sont si efficaces dans la pollinisation.

Il n'y a pas de reines? On peut dire que chaque femelle est la reine de son tunnel - sauf que, une autre femelle, peut penser que c'est le sien. Il y a des petits accrochages entre abeilles qui se déclenchent, mais ils ne durent pas longtemps.

Toutes les abeilles sont agressives, non ? Les mâles de toutes les 20,000 espèces ne possèdent pas de dard - c'est une adaptation de l'ovipositeur de la femelle. Par rapport aux femelles solitaires, ce qu'elles possèdent ne ressemblent guère à celles des abeilles à miel (pas de barbe ni de grande quantité de venin). Également son comportement (surtout son niveau d’agressivité) envers les autres animaux n'est pas du tout le même à cause de leur cycle de vie. Voila pourquoi :

  1. Elles n'ont pas de miel à défendre.
  2. Leurs progénitures sont bien cachés dans les tunnels les uns après les autres ;
  3. Toute agressivité d'une seule abeille (sans soutien des membres d'une colonie) court le risque de la mort ou blessure par des animaux plus grand qu'elle ;
  4. Son incapacité éventuelle va risquer de laisser exposer son nid ouvert et peut détruire sa ligne génétique si le nid n'est pas fini/bouché.

L'évolution naturelle a sélectionné les abeilles qui évitent les conflits inutiles et leur comportement - surtout les abeilles que j'encourage - est farouche. Tout simplement elles m'évitent.  Depuis 9 ans je me mets devant les nids et je les filme sans incident. Si je bloque l'entrée d'un nid, l'abeille va se retirer à quelques mètres et elle va voler en cercle à une distance de sécurité.  Je vous en dit plus sur les dards et le comportement des abeilles solitaires.

Combien de temps vont-elles vivent? La majorité des abeilles solitaires femelles ont une durée de vie entre 3 et 6 semaines. Les mâles moins : dès qu'ils s'accouplent avec une femelle ils meurent dans les jours qui suivent.

Doit-on les nourrir? On ne peut pas conditionner les abeilles solitaires à boire du sucre ou du miel.  Le nectar des fleurs sera leur nourriture.

Suite:

21 réflexions au sujet de « Les 12 premières questions souvent posées »

  1. Très intéressée par votre travail .aimerais le faire dans ma région (dinant sud de la belgique ) et pour encourager mes petits enfants à aider les abeilles solitaires.

    J’ai un hôtel à abeilles comme votre chalet ( il est plein) mais j’ignorais qu’on pouvait faire une maison pour les cocons et les suivre dans leur évolution . Si c’est encore utile cette année, je voudrais apprendre à utiliser la boîte à cocons. Par quoi doit on commencer ?merci a.simon

    1. Bonjour,
      Les boites à cocons ne sont pas des maisons pour les abeilles – elles sont un accessoire pour agrandir la population. Elles sont un lieu sure pour mettre pendant l’hiver, les cocons propres. Elles peuvent également permettent l’éclosion et l’envol des abeilles en toute sécurité autour des tunnels vides, que nous mettons à la disposition de cette nouvelle génération.

  2. Bonjour,
    Je suis un apiculteur amateur débutant (avec des abeilles noires de pays)
    J’ai déjà aperçu des abeilles sauvages dans mon jardin, je voudrais savoir si il y a ‘avantage’ à favoriser les abeilles sauvages dans mon jardin en plus de mes abeilles domestique?
    J’ai lu quelque part que les abeilles sauvages complétaient la pollinisation des abeilles domestiques, est ce vrai ?
    Est ce qu’il y aura compétition pour le nectar et pollen?
    Merci d’avance !

  3. Bonjour,
    Il y a 2 ans j’ai installé un « nichoir » pour abeilles maçonnes, elles s’y sont installées. Tout s’est bien passé le printemps dernier et toutes les cellules étaient correctement fermées. Mais je viens de m’apercevoir qu’aujourd’hui (début septembre) les 3/4 des cellules sont ouvertes comme si les abeilles étaient nées. Je m’interroge sur ce phénomène : normal ? chaleur ? prédateur ? …
    Merci si vous avez une explication.

    1. Bonjour
      Ce sont des prédateurs tout court. Si vous installez les tunnels pour les abeilles solitaires – qui va attirer et concentrer les spécimens de votre environnement dont les nids sont normalement étaler dans un monde naturel – vous allez attirer tous les kleptoparasites et prédateurs du coin aussi.
      Si vous voulez vraiment ‘sauver’ leurs progénitures dans les nids, il faut faire des gestes qui sauvent… et c’est pour cette raison que j’offre mes abeilles non-seulement des nichoirs qui ont bien sûr des tunnels adaptés, mais aussi qu’on peut ouvrir (jamais de bambou) et surtout, je gère l’aspect du timing est primordiale (que je communique à mon réseaux par les alertes). Ça veut dire qu’il faut savoir quand il faut réagir pour réduire les pertes autant qu’on peut – savoir quand il faut poser le nichoir, quand il faut retirer les nichoirs de la zone où les nuisibles rôdent et surtout quand il faut inspecter les nids pour distinguer entre les cocons en bonne santé et les cellules et cocons compromis.
      Sinon votre histoire avec les abeilles va mal se terminer (normalement après deux saisons ‘volantes’) et vous allez faire l’opposé de vous avez voulu faire: la population sera probablement anéanti, surtout car (ce que vous ne voyez pas à l’intérieur du nid) et que plusieurs des survivants émergent au printemps prochain vont devoir traverser les cellules mortes remplis d’acariens de pollen et la moitie vont avoir du mal à voler avec le poids additionnel.

  4. Bonjour, je viens de vérifier à nouveau ma boîte à cocons et mes tunnels : un de mes tunnels est rempli sur tout son long par une matière ressemblant à du coton, bien tassé. C’est une espèce d’abeilles ? J’ai de nouveau aussi un tunnel de cocons  » de fleurs et feuilles », malheureusement je crains le pire car l’enrobage de feuilles est abîmé et l’intérieur semble creux…..
    Merci de votre aide, bonne soirée.

    1. C’est très probablement une abeille cotonnière qui l’a crée. …et les abeilles tapissières – qui utilisent les fleurs et feuilles – ont leur propres parasites et prédateurs, malheureusement. Cependant le fait qu’elles reviennent dans dans le nichoir est quand même un bon signe.

  5. Bonjour,

    J’ai un nid à abeille où presque tous les trous ont bien été fécondés et bouchés soigneusement.
    Mais « j’ai surpris » une abeille faisant un trou dans la terre d’un tunnel déjà bouché. Et il y avait une larve blanche, qu’elle a du prendre car elle n’y était plus après.
    S’agit-il d’une abeille dite coucou, prédatrice? Physiquement, elle ressemble à toutes les autres abeilles qui sont venues.

    Que faire pour protéger les tunnels bien fermés?

    Faut _il ensuite rentrer les hotels à abeille, et si oui, quand?

    Merci!

    1. Bonjour Lucile,
      Sans une identification de l’espèce que vous avez vu, je ne peux pas vous aider avec ce mystère.
      Normalement les abeilles ‘coucous’ pondent leurs œufs sur le stock de pollen des autres espèces – elle ne s’intéressent pas aux larves déjà développées ; ça c’est plutôt le comportement des guêpes parasitaires.

      Pour protéger les tunnels déjà fermés (s’ils sont les tunnels détachés) il faut les retirer un par un de la zone (votre mur probablement) et les mettre dans un endroit hors de porté ou caché des prédateurs. …comme dans un garage non-chauffé. Après, à partir d’octobre/novembre il faut ouvrir et inspecter l’intérieur des tunnels pour éliminer les progénitures des parasites qui sont autour des cocons dans le nid.
      Pour éviter le dégradation des abris qui contiennent les tunnels détaché, c’est judicieux de les protéger pour éviter le dégradation de votre équipement pendant l’hiver.

  6. Bonjour, j’ai des galeries devant ma porte… De toutes petites abeilles… J’ai placer sceau d’eau et bassine pour mon chien et min chat dans le jardin pour qu’ils puissent boire à volonté, le problème, ces petites abeilles se jettent littéralement dans l’eau ! Et se noient… Pourquoi font-elles ça ???

    1. Elles ont peut-être soif mais aucun moyen de sortir de ces récipients d’eau – est-ce que vous pouvez les déplacer loin de leurs galléries?

      Une autre solution pour les insectes qui ont envie de boire est de mettre des galets ou cailloux dans un récipient pour qu’elles puissent ‘nager’ et remonter sur une surface pour pouvoir sortir de l’eau en cas de problème.

  7. bonjour,j’ai installer des pots-pièges sur le sol pour capturer les abeilles sauvages par ce que je travaille sur ce thème mais au printemps je les ai soulevés de 50 cm par rapport au sol depuis je ne trouve plus d’abeilles dans les pots donc est ce que vous pouvez m’expliquez ce phénomène.

    1. Bonjour Sadia,
      Je n’ai pas trop compris ce que vous essayez de faire et quel type ou espèce d’abeille vous voulez attraper, donc malheureusement je ne peux pas fournir une explication pour votre échec.

  8. Bonjour,

    J’ai posé un hôtel a insecte au debut du printemps adossé a mon chalet de jardin .
    Il a été colonisé par des abeilles solitaires assez rapidement car la population est assez importante a cet endroit ( présence d’une zone de terre batue propice aux galeries souterraines tout autour du chalet. )
    Je me pose la question de savoir quand sortiront elles de leur nid ?? au printemps prochain. ? et aussi faudra t’il nettoyer les cavités après leur sortie a ce moment là pour permettre des nouveaux arrivants ?
    Les nids ont été fait dans des tiges de bambou et dans des trous forés dans des quartiers de buches.
    Merci de m’éclairer.

    1. Bonjour Daniel
      Oui les abeilles solitaire de ce genre ont un cycle annuel, émergent à peu près 10,5 mois après la nidification de l’année précédente.
      Il faut ouvrir et inspecter les nids – surtout pour éliminer les parasites – à partir d’octobre/novembre. Il faut garder les cocons au frais – pour répliquer les températures de l’extérieur et pour éviter qu’elles émergent dans la maison trop tôt dans la saison quand il n’y a pas de fleurs. Pour beaucoup plus de détails j’ai crée la Zone d’Osmiculteur (avec une douzaine de pages de détails supplémentaires pour identifier le contenu des nids). Si vous voulez investir dans une boite à cocons pour mieux stocker, protéger les cocons et relâcher les abeilles dans la tranquillité, vous auriez également accès à la Zone avec votre achat.

  9. Bonjour,
    J’ai mis en place un chalet avec des bambous accroché dans un arbre dans mon jardin au printemps en tant qu’amateur et sans trop savoir si cela allait fonctionner. Plusieurs bambous se sont retrouvés bouchés et je les surveillais de temps en temps. Je me suis rendue compte qu’ils sont tous débouchés depuis peu. J’ai été un peu surprise que des éclosions surviennent à l’automne…. Je ne pensais pas qu’il fallait y toucher et intervenir sur les nids. Dans un habitat naturel, l’homme n’intervient pas ?

  10. Bonjour à tous. J’ai depuis deux ans fabriqué des hôtels pour abeilles sauvages et succès assuré. « Roussettes et charbonieres »,mais je ne sait toujour pas si je doit nettoyer les nids a chaque saison(début fevrier) . Actuellement je n’y ai pas touché, quelqu’un peut’il m’informer de la marche à suivre (s’il y en a une?) Merci

    1. Bonjour,
      Les démarches sont assez simples : il faut inspecter l’intérieur des nids pour retirer les cocons viables et éliminer les parasites comme les acariens du pollen et les guêpes, coléoptères et mouches qui ciblent spécifiquement les activités de ces abeilles. Sinon la population locale d’abeilles – même si vous avez réussi à les attirer – va diminuer année après année.

  11. Bonjour,

    J’ai rentré des pots de fleurs dans mon salon depuis novembre. Il se trouve que j’ai plusieurs abeilles solitaires qui naissent (au fur et à mesure) en captivité dans la maison. Elles ne veulent pas de miel. Et il n’y a pas de fleurs en ce moment.
    Avec quoi puis-je les nourrir? j’ai essayé d’en libérer une par ces journées grises, mais elle n’a pas voulu s’envoler, elle est restée dans la boîte avec de la terre que j’avais mis sous abri au jardin, et elle est morte. Faut-il quand même les relâcher en pleine nature malgré le froid? car je crains que la sécheresse en intérieur ne les tue.
    Je vis en région parisienne.
    Merci de vos conseils.

    1. Bonjour Julie. Si vous êtes certain que ces abeilles viennent des pots de fleurs mettez-les dehors – ça va les calmer/étourdir jusqu’au moment qu’il y des fleurs. Je ne peux pas vous dire ce que vous avez, mais en février, c’est souvent les premières abeilles maçonnes mâles (donc sans dard) qui émergent dans les maisons car leurs nids sont parfois dans les trous d’aération des fenêtres en bois et émergent vers la chaleur en pensant que c’est le printemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *