Les Abeilles, les Dards et Nous

Pour beaucoup de gens la connaissance des 'abeilles' est limitée au fait que c'est une espèce d'insectes, qui fait du miel et qui a des dards et qui est agressive si nous la dérangeons, sa piqûre est douloureuse et parfois dangereuse pour certaines personnes... Cette connaissance de l'abeille est loin d'être correcte, il y a plus de 2500 espèces d'abeilles indigènes et sauvages en Europe etc., et plusieurs questions sur les abeilles se posent immédiatement.  Ici nous allons traiter le sujet du dard.

Le comportement d’une abeille solitaire : est-il tellement différent?

La différence entre une abeille sociale et une abeille solitaire surtout en présence d’un plus grand prédateur, est fondamentale. Les abeilles solitaires ont évoluées avant les abeilles qui vivent en colonie, et leur comportement est très focalisé sur leur survie individuelle.  Avec son cycle de vie, l’abeille solitaire va passer l’hiver dans une cellule et/ou un cocon.  La fabrication de miel pour l’hiver n’est donc pas nécessaire.

Si l'abeille solitaire femelle adopte une attitude agressive avec des animaux plus grands, elle va surement perdre la bataille - elle n’a pas de phéromone à emmètre et pas de sœurs qui vont l’aider. De plus, étant solitaire il y a un risque que sa ligne génétique va s’arrêter avec elle. Au moment de sa mort si son nid dans le tunnel n’est pas bouché, elle va très probablement aussi perdre tout le travail accompli à l’intérieur jusqu’à ce point - avec le tunnel non-sécurisé par un bouchon de terre épais, les cellules d’œufs et de larves en phase de développement sont sans défense. Elles cours le risque d’être anéanti par les parasites qui vont briser les murs internes des cellules (qui ne sont pas épaisses). Les petits prédateurs - comme les mouches - vont, soit parasiter ou tuer ses larves pour leur protéine, soit profiter de l’énergie contenu dans les boules de pollen et de nectar. Face à nous, le comportement des abeilles caulicoles - surtout la “maçonne” qui va faire son nid dans les tunnels de nos nichoirs - est programmé pour fuir et revenir après notre départ.

Toutes les abeilles ont un dard?

Non. Entre 50 et 70% de la population sont mâles et ils n’en ont pas. Les femelles ont un dard - ceci est lié à l’ovipositeur’, la structure qui pondent les œufs.

Pourquoi l’abeille maçonne femelle a-t-elle toujours un dard?

Pour les concurrents : les autres abeilles maçonnes qui tournent autour et qui nichent dans le même secteur. Dans la nature les tunnels appropriés sont assez rares, et il arrive que deux abeilles décident d’adopter le même tunnel.  C’est quand elles se rencontrent à l’entrée du même tunnel, ou même des tunnels proximales que nous voyons de temps en temps des accrochages.

Vous allez voir dans la vidéo suivante que la lutte pour un tunnel est féroce mais ceci est le premier que j'ai vu et pu filmé depuis 9 ans - c'est rarement de cette intensité et dureté - @1:20 et @1:50 vous allez voir que la défenseur va finalement utiliser son dard.

Si les femelles se confrontent à l’intérieur du tunnel tête à tête elles utilisent leur mandibules. Sinon l’abeille à l'arrière va simplement arracher les poils de son adversaire.

abeille-fatiguee-avec-rayure-sur-dos
Une abeille maçonne fatiguée avec des poils manquant sur son dos à cause d' accrochages avec ses concurrents.

A la fin de la saison des Osmia cornutas, nous voyons souvent de vieilles abeilles - peut-être les plus osés - avec une rainure noire sur la longueur de son dos, là où elle a perdu ses poils colorés.  Quand nous voyons une abeille prendre une pause (à cause de la fatigue ou d’une journée froide) elle se positionne à l’entrée du tunnel pour surveiller et va même se jeter en avant quand une autre abeille vole trop près d’elle.  La nuit la plupart des O. cornuta vont dormir juste devant la dernière cellule complétée, avec la queue vers l’extérieur et les pattes en l’air.

Si j'achète un nichoir, est-ce que c'est nécessaire que je touche les abeilles?

Les activités et interventions de l’Osmiculture, ne nécessitent aucun contact physique avec ces abeilles solitaires adultes en dehors des cocons.

Est-ce que les abeilles qui viennent dans mon nichoir vont me piquer?

C'est vraiment une question de probabilité, et cette probabilité est très, très, très basse. Une fois installé, vous n'êtes pas obligé d'approcher le nichoir pendant la phase de nidification ni toucher les abeilles.

Est-ce que vous connaissez quelqu’un qui a été piqué par une abeille maçonne?

Je ne connais personne dans mon réseau extensif qui à été piqué par une abeille maçonne.  Le seul incident raconté est par un entomologiste (Christopher O’Toole) en Angleterre qui à voulu savoir si l’Osmia rufa étaient capable de le faire.  Il a pris une abeille entre ses doigts et il l’a forcé contre sa peau pour connaitre sa réaction. Il a écrit dans son livre que la douleur était au niveau d’une piqure de moustique. Il n’y a ni de barbe sur le dard (comme l’abeille à miel) et par conséquent, ni de venin en quantité transféré.

Pour les abeilles tapissières - seulement deux personnes ont témoigné d’avoir été piqué: la première, une photographe d’abeilles où l’abeille s’est posée sur son épaule et elle l’a brusquement balayé en pensant que c’était une mouche. Elle m’a dit qu'elle a été piqué car sa main couvrait l’abeille et la serrait contre son épaule. Elle pensait que l’abeille se sentait menacer.  La piqure était seulement comme une petite piqure d'épingle.

Le mari de la deuxième personne avait essayé de remettre une tapissière (Megachile rotundata) probablement fatiguée, sur son nichoir l’abeille n’avait pas apprécié son geste et l’avait piqué.  La piqure n’était pas forte du tout.

(Petite astuce: la meilleure façon de déplacer une abeille trouvée par terre à un coin ensoleillé ou pour la remettre sur un nichoir est avec un coton tige ou la tige d’une plante).

Je suis allergique aux abeilles - vos réponses suggèrent que je ne cours pas de grand risque si je mets un nichoir dans mon jardin?

Ne sachant pas ce qui est dans le dard d’une abeille maçonne ou tapissière je ne peux pas confirmer si vous courez un risque ou pas.  C’est à vous de juger et de consulter un expert médical, mais vous allez peut-être trouver qu’il n’y a pas beaucoup de données sur le contenu des piqûres des abeilles solitaires.  Si vous avez eu une histoire de réaction immunitaire sévère ou grave à cause d’une piqûre d’insecte, je recommande que vous cherchez les conseils de votre pharmacien ou vous consultez votre médecin pour s’informer de tous les risques réels à son égard.

J'ai aussi des animaux domestiques, est-ce qu’il y a un risque pour eux?

Je possède également deux chats et un chien. Les abris sont au dessus des fenêtres, accrochés sur les façades des maisons (à au moins 1m50 de hauteur), les chats n'ont donc aucun moyen d'être en contact avec les abeilles solitaires. Le chien regarde les abeilles solitaires tourner autour de lui et s'il est dérangé par le bruit d'une abeille qui inspecte le mur devant la porte, le mouvement de sa tête va faire fuir une abeille qui est surtout en train de chercher des endroits calmes.

Les abeilles solitaires n'ayant rien à défendre, les animaux domestiques ne sont pas perturbés.  Les abeilles qu'ils découvrent par terre devant les nichoirs sont souvent fatiguées à la fin de leur vie, ou bien, elles ont pris un coup de froid ce qui va les rendre très vulnérables. Les pattes des animaux domestiques peuvent  parfois les écraser. Dans ce cas, les abeilles solitaires femelles sont trop fatiguées pour piquer et heurter l'animal. Les coussins de la patte de l'animal sont trop dures,  les poils sont trop denses pour que le dard puisse les atteindre. Si, à la fin de la journée un animal décide de tuer ou manger une abeille solitaire, on ne peut rien faire.  Cependant  depuis 10ans  le passage de milliers d'abeilles dans la cour autour de la porte principale, et malgré le croisement constant des abeilles maçonnes et de mes animaux domestiques, je n'ai constaté aucun incident  à part une  curiosité mutuelle. Il est certain que je n'ai jamais vu un animal blessé par ces abeilles.

14 réflexions au sujet de « Les Abeilles, les Dards et Nous »

  1. j’ai été piqué en septembre par une abeille solitaire en faisant une présentation à un groupe d’élève des abris, une d’entre elle s’est faufilée dans ma manche et m’a piqué à 3 reprises. Franchement les piqures ne sont vraiment pas très douloureuses, j’ai pu continuer mon exposé sans que personne ne se rende compte de ce qui se passait. 😀

    Par contre, la piqure est plus douloureuse au moment de la piqure qu’un moustique (mais ce n’est rien comparé à celle d’une guêpe ou d’une abeille domestique). Par après, la gêne provoquée par le bouton est, effectivement, comparable à un bouton de moustique.

    Moi qui suis hyper allergique (du genre à rester au lit pendant 2 jours…) je n’ai eu que des petits boutons pendant quelques jours.

    Bref, de par mon expérience, je n’ai aucune crainte de ces abeilles même si j’en conclus qu’il faut savoir garder ses distances. Et, pour être complet, je ne suis même pas sûr d’avoir été réellement « attaqué » dans le cadre d’une défense de son nid, si ça tombe elle s’est retrouvée coincée en voulant explorer ma manche.

    1. Merci pour votre retour et pour ce que vous faites pour éduquer les élèves.

      Si c’était en septembre et autour des abris j’aimerais connaitre l’espèce d’abeille, si vous la connaissez.
      …et c’est assez logique (et heureux) que – malgré votre sensibilité – vous n’ayez pas subi une réaction car les incidences de piqûres par les abeilles solitaires que j’ai recueilli par mon réseau suggèrent que le dard n’est pas rempli de venin.

      Votre expérience est en accord avec les autres: une malheureuse abeille désespéramment coincée dans les vêtements et pas en train de défendre l’entrée de son nid.

      Encore merci pour votre témoignage.

    2. Quand a moi en débroussaillant le jardin a st Martin d Entraunes je suis tomber sur un de leur nid donc je les ais déranger sans les voir et ma grande surprise je me suis fait piquer par environs 7 de ses guêpes j ais eut l impression que j allais tomber ma tête tourner je suis vite redescendu tant que mal dans mon garage ou la un ami a essayer de m aspirer le venin avec un aspi venins je me suis assis 15 mn et après j ais recommencer a débroussailler .
      Le lendemain mon avant bras étais légèrement enfler et assez dur la sa fait 48h et ça démange tous en etant assez dur mais j ais l impression que ça commence a désenfler légèrement…..

      1. Les guêpes ne sont pas les abeilles dont je parle. Les abeilles solitaires ne nichent pas dans cette façon étant solitaire. Nous voyons multiples trous pour ces abeilles (un trou par femelle), pas un ou deux comme pour les guêpes sociales comme Vespa vulgaris. …mais j’espère que vous récupérez vite.

  2. J’ai voulu sortir un couple de la boîte où sont le cocons. La femelle m’a piquée entre les doigts mais la piqure n’a pas été douloureuse et je n’ai eu aucune rougeur par la suite.

    Je n’ai pas perturbé la copulation ce ui était le plus important.

  3. Bonjour,
    J’ai installé un hôtel à insectes et je vois qu’il a attiré pas mal d’abeilles sauvages. …est-ce c’est dangereux de tondre à côté? Est-ce que le bruit ne risque pas de les exciter?
    J’ai aussi un peu peur pour mon chat qui a bien envie de jouer avec ces jouets volant.
    Est-ce qu’elles vont rester là longtemps ?

    1. Les vibrations causées par une tondeuse peuvent parfois déranger les abeilles à miel ou les guêpes sociales (quand leurs nids sont proches). Cependant les abeilles solitaires n’ont aucune raison/impulse de devenir agressives, ni de monter une attaque collective envers la source du bruit (car elles sont solitaires et ont envie de compléter leurs nids avant que les espaces soient pris par des concurrents ou que leur travail soit détruit par les parasites ou prédateurs).

      Les solitaires n’ont pas de progénitures exposées (comme dans les alvéoles en parallèle) ni de miel à défendre.

      Je ne peux pas lire dans la tête des abeilles maçonnes – les abeilles qui sont probablement chez vous – mais je pense que le fait que vous soyez en train de tendre la pelouse ne va pas du tout les exciter, plutôt le contraire. Car la disparition des fleurs sauvages, engendré par cette activité va peut-être rendre leur vie plus difficile.

      Par rapport aux animaux domestiques, j’ai ajouté des informations supplémentaires sur la page (en bas) qui va peut-être répondre à vos questions.

  4. Un jour, j’ai essayé d’aider une cornuta de sortir de son cocon et j’ai senti comme une piqure au doigt mais étant côté tête je pense plutôt qu’elle m’a mordu (c’est plus surprenant que douloureux) ça n’a laissé aucune trace. J’ai pris pas mal de cornuta dans la main par la suite, en prenant soin de ne pas les coincer, pour les remettre en place (étaient elles engourdies lors de matinées fraîches ??) En tous cas, elles ne sont pas du tout farouches.

    1. Bonjour,
      Vous n’êtes pas obligé de toucher les abeilles: avec une boite à cocons vous pouvez les laisser émerger sans intervention de votre part. …mais pour les personnes plus courageux, on peut tenir les abeilles femelles engourdies et surtout les mâles (sans dard avec le nez blanc) dans les mains sans problème. Je le fait tout le temps. Elles apprécient la chaleur. …et oui si nous essayons d’aider une abeille à sortir de son cocon, il y a toujours le risque qu’elle panique ne sachant pas que vous vous sentez comme leur parent. Comme vous dites c’est un choque surprenant d’être mordu, mais ça ne perce pas la peau et il n’y pas de mal – sauf que votre « enfant » risque de partir sans vous dire au revoir.

  5. Bonjour et merci pour toutes ces informations et ce beau travail !
    Des abeilles ont choisi le sol de mon jardin pour y nidifier. Un apiculteur est passé mais n’a pu me renseigner. Si je dispose des nichoirs, est-ce qu’elles les adopteront ou est-ce qu’elles nidifieront forcement dans la terre et dans ce cas existe t-il un moyen pour en limiter l’expansion ? Comment harmoniser la situation ?
    Je vous remercie très sincèrement ….
    (Les abeilles et moi vivons en Loire Atlantique au K’ zzzzzzzzzzzzou !)

    1. Les abeilles qui vont dans les nichoirs ne vont pas dans la terre sauf pour prendre de la matière pour leurs nids – comme les abeilles maçonnes qui cherchent de la boue humide pour construire les parois et bouchons de leurs nids.
      Les espèces qui vont dans le sol pour faire leurs nids sont des espèces entièrement différentes.

      Si vous avez des abeilles terricoles qui se sont déjà installé dans votre jardin, on peut dire que l’harmonie existe déjà!

      Bien entendu vous avez des craintes… vous allez voir que la population va se diminuer après quelques jours car toutes l’activité initiale est due à l’émergence des mâles qui n’ont pas de dard et qui attendent les femelles. La nidification des femelles ne va pas durer longtemps (entre 15 et 25 jours au maximum) et ça sera la phase larve (sous-terre) pour le reste de l’année.

      1. Bonjour Monsieur BETTS,

        Je voulais juste reprendre ici votre commentaire… :  » car toutes l’activité initiale est due à l’émergence des mâles qui n’ont pas de dard et qui attendent les femelles »… Et y ajouter  » en se battant comme des chiffonniers ! » Lolll ! Incroyable comment ils se dépoilent ces petits montres ! …. Ils sont si mignons quand ils sortent… Avec leurs abdomens aux poils roux… Au bout de trois jours, il n’y en a plus un qui ait quoi que ce soit de roux… S’il n’y avait pas leurs petites gueules blanches qui permettent de les reconnaître, on pourrait les confondre avec des fourmis géantes toutes noires et brillantes ! Lollll
        Autre sujet : cela fait 3 jours que je me bats avec une GROSSE guêpe qui vient tourner autour de mes nids ! Je suis pourtant parvenue à la toucher et à la faire déguerpir à maintes reprises… Mais elle insiste ! Auriez vous un truc pour éloigner ce genre de bestiole dont je ne veux pas ?

      2. Merci pour vos observations Madame Maës!
        C’est vrai que ces mâles se transforment en quelques jours et les bagarres pour les femelles sont féroces.
        Par rapport à la grosse guêpe, c’est aussi le moment pour les jeunes futurs reines qui ont survécu l’hiver, de chercher un endroit pour commencer leurs nids. Cependant mais ce n’est qu’un tour d’inspection car les espaces dans nos nichoirs (les tubes en cartons ou des Dortoirs) ne sont pas assez large pour qu’une guêpe (ou frelon) puisse construire les alvéoles cote à cote. Si elle reviens c’est peut-être parce qu’elle est à vraiment envie d’un bon toit pour ses progénitures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *